Collection gratuite et virtuelle

Pour aider à améliorer ce site, vous pouvez transmettre des cartes postales.
Scannez ainsi les documents dans une résolution maximum en JEPG de préférence.
Envoyez-les ensuite à l'adresse suivante : bsdjack@neuf.fr
Toutefois aucune réponse ne sera établie sur demande d'achat de cartes.
BONNE VISITE ET MERCI

Retour index

1 - LES CHATELLES

GEISLER Louis

Louis GEISLER (1852-1914)

Issu d’une famille messine industrielle qui quitte Metz (57) en 1870 pour ne pas devenir allemande, monsieur GEISLER Louis crée une scierie appelée «scierie messine» devant le port de flottage de Raon. Afin d’améliorer la rentabilité des bois vosgiens puis d’utiliser les déchets de scierie, un de se chargés de pouvoir : monsieur CHRISTOPHE, fonde et installe sur les terres des Châtelles à Raon l’Étape, une fabrique de pâte mécanique «râperie». Louis GEISLER fonde les papeteries des Châtelles en amont de La Neuveville après avoir tenu plusieurs scieries et créé celle de la «Messine» jusqu’en 1876.


Château

LA MACHINE A PAPIER 
POUR ÉCOULÉ LES DÉCHETS

Après la guerre de 1870, Louis GEISLER (fils) s’associe à CHRISTOPHE et lui rachète assez vite son entreprise. Chef «manager», il fait évoluer rapidement cette usine. En 1881 pour faire écouler sa pâte mécanique, il fait installer une machine à papier et trois ateliers de façonnage de cahiers d’écolier, de couchage du papier et d’enveloppes. Une seconde usine avec râperie est ouverte à La Chapelle (54).

L’INVENTEUR DE LA PHOTOGRAVURE
TROIS COULEURS


Louis GEISLER, fils, sait utiliser de façon rationnelle les compétences développées et créées par la mise en place de formations. Il utilise le compagnonnage dans la formation de la main d’œuvre raonnaise. Il est aussi l’inventeur d’un procédé d’impressions en couleurs : la trichromophotogravure et fonde une imprimerie puis un atelier de photographies à Paris (75). Il édite deux périodiques.
Vice-président du concours l’Épine, il est présent en tant qu’inventeur sur un nombre d’expositions internationales, Chicago notamment. Enfin il invente la machine à régler en continu les feuilles de copies et cahiers d’écolier.

Les imprimeurs et éditeurs WEICK, CUNY, JOVE… sont formés par Louis GEISLER. L’effectif total de salariés pour cette entreprise est de 178 en 1960, de 300 en 1970 et de 351 en 1982. Les papeteries réalisent d’importants investissements et accru considérablement leur production jusqu’en 1982. Au début de 1981, 35% de la marchandise va à l’exportation. Aujourd’hui malheureusement les difficultés de la conjoncture économique de la papeterie des Châtelles se traduisent par des licenciements. Des pays étant en particulier beaucoup plus compétitifs avec un prix de revient du papier et annexes inférieur à l’entreprise.


Usine

LA PAPETERIE DE LACHAPELLE (54)

Installée, la papeterie des Châtelles de Raon l’Étape ne tarde pas à devenir prospère dans l’impossibilité de faire face à tous les débouchés. C’est alors que Louis GEISLER décide d’implanter en 1883 une seconde papeterie à Lachapelle (54) procurant emplois à la population de cette commune. En 1936, l’usine compte 86 personnes. Malheureusement arrêtée en 1939 par manque de main d’œuvre, elle ne reprend pas son activité après la guerre.





Autres pages : Accueil 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10